Localisation

Le MUCEM, (Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée ) ouvre le 7 juin 2013 à Marseille. Il est construit sur le Fort Saint-Jean et l’esplanade du J4, reliés par une passerelle de 130 mètres. Rendu célèbre par son architecture hors du commun, le J4 est un cube de 15 000 mètres carrés. Il a été imaginé par Rudy Ricciotti en s’association avec Roland Carta et avec l’aide d’Yann Kersalé. Le MUCEM s’oriente vers la conservation, l’étude, la médiation d’un patrimoine anthropologique.

Par ailleurs, il rassemble des collections du monde entier davantage tournées vers les sociétés et le temps. Le Fort Saint-Jean et le J4 s’harmonisent, et ensemble, ils deviennent un symbole fort de la culture patrimoniale marseillaise. Le MUCEM est avant tout un lieu d’échanges, de débats où tout est en accord avec les questions de société. Afin de créer son identité, il se base sur les sciences humaines et sociales.

La visite au MUCEM

Lors de votre visite au MUCEM, vous serez émerveillés d’une part par l’architecture moderne se mêlant au monument ancien du Fort Saint-Jean. Et d’autre part, par sa collection permanente et éphémère. Les collections du MUCEM représentent près de 350 000 objets qui façonnent le musée à travers des fonds documentaires et des pièces d’art qui viennent de la plupart du musée national des arts et traditions populaires (MNATP) de Paris. Le musée doit sa collection permanente à Adeline Rispal, « La galerie de la Méditerranée ». Vous pourrez écouter un patrimoine audio grâce à la Médinathèque, pour en savoir plus sur la Méditerranée et approfondir les collections temporaires qui vous sont proposées.

Un cadre exceptionnel

C’est dans un cadre magnifique, entre terre et mer, que vous découvriez une nouvelle facette de la côte provençale accompagnée de son air marin. Vous pourrez ainsi divaguer entre la libraire, la terrasse et l’architecture unique de ce musée.

Vous avez la possibilité également de découvrir le jardin des migrations, dans les espaces extérieurs du Fort Saint-Jean. Il présente des fleurs, des arbustes et autres plantes aromatiques au cœur de la ville Marseillaise.

Afin de vous faire passer un agréable moment, il est possible de se restaurer au sein du MUCEM, sur la terrasse du J4.

Les informations pratiques

Le MUCEM est ouvert toute l’année, mais est fragmenté en saison. Ainsi du 5 novembre au 30 avril, il est possible de visiter le musée à partir de 11 heures et ce jusqu’à 18 heures. Du 2 mai au 6 juillet, c’est de 11 heures à 19 heures. Pendant la saison estivale, c’est-à-dire du 7 juillet au 2 septembre, le musée est visitable de 10 heures à 20 heures. Et du 3 septembre au 4 novembre c’est de 11 heures à 19 heures. Le MUCEM est fermé seulement deux fois dans l’année, le 1er mai et le 25 décembre. Vous pouvez trouver dans le tableau ci-dessous un récapitulatif de ce qui a été dit.

Le tarif qui vous est proposé par le MUCEM vous permet de visiter le J4, qui donne une touche de modernité et contraste avec le monument du Fort Saint-Jean à ses côtés. Ainsi le plein tarif est de 9,50 euros. Il est possible aussi d’avoir le tarif familial, il comprend deux places pour adultes et un maximum de cinq places pour les enfants. Vous pouvez ajouter un audio guide pour compléter votre visite pour un tarif de 13 euros.

Il est possible de visiter les extérieurs tels que le jardin des migrations en libre accès aux heures d’ouverture du MUCEM.

Les visites guidées au MUCEM

Concernant les visites guidées, vous devez faire une réservation si vous avez un groupe de plus de 7 personnes.  Vous pouvez leur envoyer un mail directement à cette adresse mail, reservation@mucem.org ou par téléphone 04 84 35 13 13. Ils répondent 7j/7 de 9h à 18h.

Pour les visites, vous avez le choix entre différents parcours pour le même tarif. Le premier parcours est la visite générale du MUCEM. Le billet Mucem TR à 9.50 euros est adapté aux personnes de moins de 26 ans, les demandeurs d’emploi, les minimas sociaux, maison des artistes.

Le deuxième parcours concerne l’exposition permanente « Connectivité ». Elle conte l’histoire des grandes villes et de leurs ports en Méditerranée telles qu’Istanbul, Gênes, Lisbonne. Et les confrontent aux grandes métropoles contemporaines.

Le troisième parcours, l’exposition de roman-photo, révèle à travers des photographies, des films et des documentations un art depuis si longtemps délaissé.