Conservatoire espèces naturelsConservatoire espèces naturels

L’objectif de l’association

Le Conservatoire des espaces naturels de Provence-Alpes-Côte d’Azur (CEN PACA) a été créé en 1975. Depuis plus de 40 ans, l’objectif de l’association est de préserver le patrimoine naturel de notre belle région. Pour cela, elle regroupe des scientifiques, des naturalistes, un personnel administratif et des amoureux de la nature. Les diverses compétences du Conservatoire d’espaces naturels de Paca permettent d’obtenir de réelles avancées.

Les moyens d’action mis en place sont multiples. En effet, l’association réalise des études scientifiques afin de connaître davantage la faune et la flore de notre région. L’objectif ici est d’anticiper au mieux les enjeux de conservation. Elle intervient grâce à cela dans des programmes nationaux et européens sur les espèces menacées. Le CEN PACA possède de nombreux sites naturels privés ou publics. Afin de les préserver au mieux, il établisse un plan de gestion sur plusieurs années à travers la restauration, l’aménagement et l’entretien. Enfin, l’association assure la transmission des informations afin de sensibiliser le public. Pour cela, elle organise et anime des sorties nature, des colloques, des conférences. De plus, c’est un acteur majeur sur le territoire PACA puisqu’elle est un interlocuteur entre l’Etat et les collectivités territoriales. Le CEN PACA est pour le développement de politiques publiques en faveur de la biodiversité.

Les missions du Conservatoire des espaces naturels

Le CEN PACA à trois missions essentielles. La première étant la gestion d’un territoire. Lorsqu’elle acquière un terrain, l’association le protège. Mais au-delà de ça, elle s’assure de sensibiliser le propriétaire à l’importance de la biodiversité sur celui-ci. Ce sont plus de 700 hectares de terrains acquis et protégés. Au total de 72 sites, elle intervient grâce à une gestion active et/ou des conseils durables pour une bonne gestion du patrimoine biologique.

La deuxième est l’étude des différents terrains. En effet, afin de répondre au mieux aux évolutions du patrimoine biologique il est important de connaître les priorités. Ainsi, elle réfléchit aux actions à mener pour la préservation du territoire à travers sa faune et sa flore grâce aux études qu’elle mène.

La troisième mission est la sensibilisation de tous les publics. A l’aide des 900 adhérents et des outils de communication, l’association organise des activités découvertes toute l’année.

Pour découvrir davantage d’associations dans notre Région Sud, cliquez-ici.